Home » Nos conseils » Investir dans l’immobilier: tout ce qu’il faut savoir

Investir dans l’immobilier: tout ce qu’il faut savoir

L’investissement immobilier s’avère être un placement intéressant. Pour ne pas placer l’argent dans des choix à risques, il faut connaître suffisamment les différentes possibilités d’investissement et l’état du marché. Cet article décrit tout ce qu’il faut retenir sur l’investissement immobilier.

Les conseils pour investir dans l’immobilier

Le futur acquéreur doit considérer l’emplacement du bien qu’il souhaite avant d’investir dans l’immobilier. Avant d’entreprendre les démarches, il est préférable de s’informer auprès de la maire sur les éventuelles constructions prévues à proximité de la future propriété. Concernant le bien locatif, il vaut mieux investir dans une ville où le marché est particulièrement attractif. Le futur acheteur doit ensuite choisir entre l’investissement dans le neuf ou dans l’ancien. À noter que la fiscalité d’un investissement dans le neuf est généralement avantageuse. De plus, ce type de logement est plus fonctionnel, car il respecte la réglementation thermique et les normes environnementales. L’acheteur profitera aussi de frais de notaire réduits qui sont estimés à seulement 2% à 3% dans le neuf et 6 ou 7% dans l’ancien. Le choix du mode de financement figure aussi parmi les paramètres à considérer lors d’un achat immobilier. Même si le futur acquéreur dispose de moyens de payer comptant, il est préférable de contracter un prêt immobilier.

Investir dans l’immobilier sans apport

Un apport personnel constitue une somme d’argent permettant à l’acheteur de financer une partie du bien immobilier. Il sert aussi à obtenir des prêts immobiliers avantageux. En effet, il représente généralement un gage de solvabilité pour les organismes de crédit et les banques. Toutefois, il est tout à fait possible d’investir dans l’immobilier même s’il n’y a pas un apport préalable. Par exemple, pour l’investissement dans un logement dédié à la location, celui-ci peut bénéficier d’un crédit ou d’un prêt sans accord. Pour cause, on a la possibilité de le financer avec les revenus locatifs perçus. Le futur acquéreur devra néanmoins présenter à la banque un projet fiable et un dossier solide pour pouvoir obtenir ce prêt. De plus, le bien souhaité doit être idéalement localisé. Par ailleurs, le taux d’endettement du prêt immobilier sans apport s’effectue selon les revenus de l’acquéreur et ses dépenses. Il est estimé à 33% de ses ressources.

Les autres informations à retenir

L’investissement dans un bien immobilier locatif présente de nombreux avantages et une fiscalité intéressante. Il vaut mieux consulter le site https://www.moncreditimmo.org/ pour obtenir plus de détails. En plus de se constituer un patrimoine, cet achat permet une réduction d’impôt. Si l’acheteur investit dans l’immobilier neuf, il pourra bénéficier d’une réduction d’impôt proposée par la loi Pinel. De plus, il représente un complément de retraite considérable provenant des loyers perçus. Toutefois, le futur acquéreur doit rendre compte de la localisation du bien. Pour cela, il vérifie si celui-ci se trouve dans un endroit où le marché locatif est saturé. Investir dans un bien ancien à réhabiliter offre aussi une fiscalité avantageuse lorsqu’il se trouve dans un secteur sauvegardé. Par ailleurs, il est judicieux de souscrire une garantie locative pour assurer le versement des loyers du bien immobilier.