Diagnostic immobilier radon

Page mise à jour le 20 septembre 2013

Diagnostic radon

Le radon : un gaz commun mais dangereux

Le radon est un gaz inodore et incolore, produit suite à la désintégration de l'uranium et du radium (gaz présents massivement à l'intérieur de la croûte terrestre). Dès 1987, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) considère ce gaz comme un vecteur potentiel du cancer du poumon chez l'homme. Les risques liés au radon restent pourtant ignorés du grand public, bien que sa présence soit importante dans notre environnement.

La dangerosité du radon pour l'homme a été prouvée par une série d'études épidémiologiques portant sur des travailleurs dans des mines d'uranium. Les chercheurs ont démontré que les risques de cancer s'intensifiaient avec une exposition prolongée au radon. Présentes dans les mines d'uranium, des radiations ont également été attestées dans plusieurs lieux d'habitations et immeubles. Des cas qui restent marginaux mais qui ont permis d'alerter les pouvoirs publics sur les dangers du radon dans certains logements.

Le radon est-il présent au sein de notre logement ?

Ce sont particulièrement les sols volcaniques et granitiques qui favorisent la présence du radon dans nos logements. En outre, ce gaz nocif incolore et inodore peut atteindre nos habitations porté par l'eau ou, tout simplement, par l'air que l'on respire. L'invasion de nos logements par le radon trouve aussi une explication dans le fait que certains de nos logements sont construits sur des sols perméables et fissurés qui permettent à ce gaz de s'infiltrer facilement par les ventilations domestiques. Les occupants de biens immobiliers ainsi infectés peuvent ne pas se rendre compte du degré de contamination de leur lieu d'habitation par le radon et de la dangerosité de leur situation. Seul un diagnostic radon expert peut détecter avec précision le degré de contamination d'un lieu d'habitation et la dangerosité de cette infiltration de radon pour la santé des occupants.

Depuis 1982, grâce à des mesures et des prélèvements successifs, les chercheurs ont pu établir que la concentration moyenne de radon présente dans le parc immobilier français était de 66 Bq/ mètre cube (Becquerel/ mètre cube). L'exposition au radon varie d'un département à l'autre, voire d'une commune à l'autre sur une même région. Il existe donc une classification stricte en matière de prévention. Le ministère de la Santé a ainsi classé 31 départements français comme prioritaires pour la détection de radon. La présence de radon dans notre environnement quotidien a commencé à inquiéter les pouvoirs publics, que ce soit à l'échelle locale, nationale ou européenne, depuis déjà une trentaine d'années.

Le diagnostic radon, malgré ses bienfaits évidents, reste toujours facultatif en France.. Malgré cela, il y a des manipulations simples à effectuer pour eviter d'être exposé à de grandes quantités de radon comme le montre l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire : les techniques de réduction du radon.

Quels sont les bâtiments concernés par ce diagnostic ?

Les propriétaires de biens immobiliers situés dans un département classé à risque sont les plus concernés (Consulter la liste des départements concernés). Bien que la recherche de radon au sein d'un logement soit considérée comme facultative, elle est fortement recommandée.

Le diagnostic radon, ou à défaut une simple prise de mesure, est toutefois obligatoire dans les départements dits « prioritaires » uniquement pour les bâtiments destinés à l'accueil du public à plus ou moins long terme, comme les écoles, hôpitaux, foyers d'hébergements, établissements carcéraux, établissements thermaux, etc. En cas de concentration de radon supérieure à 400 Bq/m3, dans un bâtiment existant et de 200 Bq/m3 dans un bâtiment à construire, les propriétaires de ces édifices et terrains doivent mettre en place différentes actions de prévention.

Quand effectuer un diagnostic radon ?

La propriétaire d'un bien immobilier peut décider librement de réaliser un diagnostic radon de son logement. Cette démarche, par contre, devient une nécessité absolue lorsqu'il y a une forte concentration de ce gaz dans un lieu d'habitation. Et c'est un mesurage personnel qui peut définitivement décider si oui ou non un diagnostic immobilier radon s'impose.

Pour dépister individuellement du radon dans son bien immobilier, le propriétaire devra s'équiper de dosimètres radon (vendu 25 euros l'unité et disponible sur Internet).Grâce à un film sensible enregistrant les désintégrations radioactives des atomes de radon, le dosimètre mesurera le niveau de radon dans votre logement. Des précautions doivent être prises au préalable pour obtenir un relevé fiable (c'est-à-dire qui soit le plus proche de l'exposition annuelle effective au radon). Le dosimètre doit être placé à l'étage le plus bas, à une hauteur de 1,5 mètre environ et laissé en place durant deux mois minimum, en évitant les saisons chaudes (la meilleur période s'étend du 15 septembre au 15 mai).

Après les deux mois (période indispensable pour avoir un résultat exploitable), les résultats du dosimètre indiqueront au propriétaire s'il doit réaliser une recherche plus poussée du radon. Une concentration de radon supérieure à 400 Bq/m3 (valeur arrêtée pour les bâtiments existants) est suffisante pour alerter le propriétaire et l'inciter à procéder à un examen complet.

Les points clés du diagnostic radon

Cette opération importante doit obligatoirement être menée par un spécialiste. Il est à rappeler, cependant, que ce diagnostic n'est pas imposé par la loi et que, par conséquent, il dépend du bon vouloir du propriétaire du bien immobilier en question. Le travail de l'expert chargé de détecter la présence de radon dans un lieu d'habitation consistera à signaler les voies par lesquelles ce gaz nocif s'infiltre et, du coup, à prodiguer ses conseils d'expert quant à la solution de ce problème de vulnérabilité du logement.

Suite à une détection du radon, les recommandations du diagnostiqueur peuvent consister en des actions simples à mettre en place ou en la réalisation de travaux d'importance. Dans les actions simples pour limiter l'exposition à une concentration excessive de radon, le particulier peut :

  • Installer un système de ventilation mécanique ou aérer régulièrement les pièces par l'ouverture des fenêtres.
  • Rénover les sous-sols en refaisant l'étanchéité et remettre à neuf les vides sanitaires et les canalisations.

Diagnostic immobilier radon : Quel professionnel choisir ?

En dépit du fait que le diagnostic immobilier radon soit facultatif aux yeux de la loi, la fonction et le rôle du spécialiste diagnostiqueur radon sont légalement encadrés. Depuis le 15 août 2003, les professionnels qui désirent pratiquer des relevés volumétriques de radon dans des lieux ouverts au public, doivent en premier lieu déposer une demande d'agrément auprès de la DGSNR (Direction Générale de la Sûreté Nucléaire et de la Radioprotection).