Le plomb : Ce qu'il faut savoir

Le plomb, un métal dangereux encore très présent dans notre habitat :

Le plomb est un métal particulièrement dangereux pour notre santé et très présent dans notre environnement proche, tel que l'habitat.
De consistance malléable, et de couleur gris-bleu, c'est en s'oxydant qu'il devient toxique et provoque une maladie appelée « saturnisme ». En 2004, il est officiellement déclaré comme « probablement cancérigène » par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

Le plomb est très présent dans les logements construits avant 1950. En effet, avant cette date il rentrait dans la composition de nombreux matériaux de construction et de décoration intérieure.
Jusqu'en 1950, le plomb était un composant des certaines peintures décoratives comme la céruse, mais il constituait aussi l'élément principal pour la fabrication des tuyaux de plomberie pour l'aménagement des réseaux d'eau courante des habitations.

Aujourd'hui, ce sont essentiellement les logements vétustes qui risquent la plus forte exposition au plomb oxydé. Au fil du temps, et malgré d'éventuelles couches de peintures qui seraient venues couvrir un mur revêtu d'une peinture au plomb, le vieillissement de ces couches superficielles laisserait ressurgir la couche d'origine, dangereuse et toxique.
Dans l'habitat ancien et mal entretenu, les murs sont donc les principaux facteurs de risque pour contracter le « saturnisme » ou toute autre maladie liée à l'exposition au plomb. Souvent dégradés à la suite de fuites ou infiltrations d'eau et situés dans des pièces peu ou mal aérées, les murs insalubres présentent, sous les couches écaillées des peintures les plus récentes, des traces blanchâtres d'oxyde de plomb.
Libérés de leur enveloppe, ces oxydes de plomb s'échappent en poussière qui, si elle est respirée devient très toxiques pour l'homme ou l'animal.

L'oxyde de plomb peut également être ingéré par l'eau du robinet, issue d'un réseau constitué de tuyauterie fabriquée en plomb.

De nos jours, le plomb est encore utilisé dans l'habitat pour servir de joint aux revêtements d'étanchéité posé sur les terrasses, balcons et façades des maisons.

Les risques liés au plomb :

En 2007, il a été démontré que l'exposition au plomb pouvait être très toxique même à faible dose.
L'oxyde de plomb s'attaque aux cellules nerveuses mais aussi aux cellules souche et à toutes les cellules du corps humain.

Les premiers symptômes de maladie liée à une intoxication au plomb sont essentiellement des douleurs abdominales, de l'anémie, une constipation et une insomnie persistantes.

De nos jours en France, les maladies liées au plomb sont rares et touchent essentiellement les populations qui vivent dans des habitations insalubres.
Parmi elles, les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées ont le plus de risque d'être contaminés du fait de leur vulnérabilité.

Dans un logement insalubre, l'enfant risque plus facilement d'être contaminé par le plomb qu'un adulte. En touchant des murs écaillés et pollués par l'oxyde blanchâtre du métal, l'enfant qui mettra facilement ses doigts dans sa bouche ingérera sans le savoir un poison violent.
L'intoxication au plomb chez l'enfant, touche directement les cellules de son cerveau et affecte le développement de son système nerveux. Il en résulte une baisse de son Q.I, mais aussi des troubles du comportement, un ralentissement de la croissance ou des problèmes rénaux, entre autre…

Aujourd'hui, les cas de maladies liées au plomb, officiellement déclarées en France sont majoritairement issus d'intoxications par des peintures au plomb dégradées sur des murs d'habitations vétustes.