Diagnostic légionellose

Page mise à jour le 04 septembre 2013

Diagnostic legionellose

Le diagnostic légionellose : facultatif mais important

Facultatif, le diagnostic immobilier légionellose (également appelé diagnostic de légionelle) est pourtant incontournable. Il indique l'éventuelle présence des bactéries appelées légionelles. Il est donc indispensable à la sécurité et au confort sanitaire d'une habitation.

Les légionelles apparaissent dans l'eau, notamment stagnante. L'eau chaude (entre 20 et 55°) est un environnement opportun à leur multiplication. La présence de ces bactéries ne peut être identifiée qu'avec la réalisation d'un diagnostic légionellose.

Au travers d'une expertise de la légionellose ce sont les systèmes de climatisation, les installations réfrigérantes, les canalisations d'eau (ballon d'eau, tuyaux, cumulus), les humidificateurs d'air, les piscines, les fontaines et de manière générale tous les endroits où l'eau est susceptible de stagner (spa, réserves d'eau, etc.) qui sont analysés. Présente dans les canalisations et autres milieux appropriés, la légionelle colonise ensuite les parois et les recouvre d'une niche protectrice appelée « biofilm ». Elle s'y reproduira aisément. Ces « biofilms » ne sont détectables qu'à partir des divers prélèvements et analyses effectués lors de cet examen.

Pourquoi réaliser un diagnostic légionellose ?

Bien que facultatif, soumettre son logement à une recherche de légionellose est important.

Installé, le bacille de la légionelle se multiplie rapidement et infecte les occupants de l'habitation. Une simple inhalation d'une particule d'eau polluée par la légionelle suffit à contaminer le sujet. Suit la période d'incubation qui s'étend de 2 à 10 jours. Celle-ci découle sur une infection pulmonaire qui peut être mortelle (15% des cas). Des examens biologiques sont alors nécessaires pour attester de l'infection d'un sujet porteur de certains symptômes tels que la toux, douleurs musculaires, état grippal. Mais l'établissement d'un examen de la légionellose reste un moyen préventif essentiel. Notamment chez les personnes à risque : personnes âgées, diabétiques, malades respiratoire chronique, malade immunodépressif, personnes sous traitement immunosuppresseurs, tabagiques ou encore alcooliques.

Depuis 2006, c'est plus de mille infections par la légionelle qui sont recensées chaque année en France. Faire expertiser son logement permet de déceler de façon sûre et efficace les foyers d'apparition, en particulier dans les établissements ouverts au public (thermes, hôpitaux, etc).

Comment se déroule le diagnostic ?

La recherche de légionellose est vigoureusement réglementée. C'est un professionnel qui doit la réaliser. Il suit minutieusement une démarche prédéfinie :

  • avant toute détection de légionellose, un état des lieux doit être préalablement effectué. Il permettra de déterminer les dangers éventuels.
  • le professionnel en charge de l'expertise légionellose doit identifier les zones à risques : les coudes de canalisation, les ballons d'eau chaude, etc. En plus de cet examen visuel, plusieurs relevés de température sont effectués, aux points sensibles du réseau de canalisation. Il porte une attention particulière au PH de l'eau et à la corrosion des canalisations également.
  • de nombreux prélèvements sont étudiés en laboratoire.
  • suite à cet examen un bilan d'audit est transmis au propriétaire. Il est la base d'un « carnet de santé » du réseau d'eau du logement. En plus d'être un manuel d'entretien, c'est un véritable recueil de conseils. En cas de présence de légionelle attestée, il sera recommandé au propriétaire de renouveler l'opération annuellement.