Une association milite pour des logements 100% électriques

30/10/2013 à 16:31 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Une association prône le logement tout électrique
Une association milite pour des logements 100% électriques

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Et si l'électricité représentait la solution la plus simple et la plus économique à la transition énergétique voulue par le gouvernement ? Telle est en tout cas l'idée défendue par l'association Equilibre des Energies qui prône le développement de logements 100% électriques et milite pour une refonte de la réglementation thermique (RT 2012).

"Le bâtiment qui utilise l'électricité pour la production d'eau chaude et le chauffage des locaux, consomment de l'électricité "décarbonée" grâce au nucléaire et à l'hydraulique. C'est le complément naturel des énergies renouvelables que François Hollande veut voir croître au sein de notre mix énergétique". Voici le crédo martelé par Jean Bergougnoux, président d'Equilibre des Energies. L'association oeuvre désormais activement pour que l'électricité occupe une place centrale au sein des différentes démarches engagées par le gouvernement en faveur de la rénovation énergétique du parc immobilier.

Selon elle, un logement alimenté exclusivement en électricité afficherait une consommation énergétique inférieure de 35% à celle d'un bien immobilier classique (mêlant gaz et électricité). Un atout pour les ménages soucieux de leur budget auquel viendrait s'ajouter un taux d'émission de CO2 réduit de 60 à 70%.

Si le tout électrique peut s'avérer délicat à mettre en place, Jean Bergougnoux estime que l'alternative la plus simple serait d'associer deux sources d'énergie entre lesquelles le consommateur pourrait alterner pour alimenter le chauffage de son logement (chaudière au fioul et pompe à chaleur par exemple). Selon lui, "plutôt que de recommander, il serait préférable d'accompagner les particuliers pour changer tous les radiateurs électriques d'ancienne génération, énergivores et très coûteux d'un point de vue environnemental. En France cela représente 1 million de foyers".

Néanmoins, l'association note qu'une telle transition énergétique ne pourra véritablement voir le jour qu'au prix d'une refonte partielle de la réglementation thermique actuellement en vigueur. Cette dernière se doit en effet d'accorder un rôle plus important à l'électricité face au gaz pour l'heure majoritairement utilisé. La part de l'électricité comme source d'énergie s'élèverait dans les logements collectifs à 20% contre 70% pour le gaz.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page