Logement : le DPE a-t-il encore un intérêt ?

25/06/2015 à 15:34 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Logement : le DPE a-t-il encore un intérêt ?
Logement : le DPE a-t-il encore un intérêt ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le DPE ne pèserait pas bien lourd dans la décision d'acheter ou non un logement. C'est ce que constate le dernier Observatoire du moral immobilier dévoilé par Logic-Immo.

Le DPE joue-t-il encore un rôle dans le choix des acheteurs ?

Depuis de nombreuses années, la performance énergétique des logements est présentée comme un critère non négligeable lorsqu'il s'agit d'acheter un bien immobilier. Et pourtant, à la lecture de la dernière étude Logic-Immo / TNS Sofres, l'importance d'un bon DPE pourrait bien lui avoir été attribuée à tort. En effet, si l'étiquette énergétique indiquée sur les annonces peut aider les candidats à l'achat à faire leur choix entre plusieurs logements similaires (76% des sondés avouent l'avoir prise en compte dans leurs recherches), elle n'aurait finalement qu'un rôle secondaire, loin d'être déterminant dans le processus d'acquisition d'une résidence. A en croire l'étude, seul 1 acheteur sur 10 (11% pour être précis) considèrerait le DPE comme un critère décisionnel à prendre véritablement en considération.

Les vendeurs refuse de rénover leur logement

Entre le discours officiel qui fait de la performance énergétique des logements une cause nationale et la réalité du marché, il y aurait donc un large fossé que les vendeurs semblent d'ailleurs avoir parfaitement intégré. Dans leur très grande majorité (91%), ces derniers ne voient pas l'intérêt de rénover leur logement avant de le vendre et estime qu'il revient à l'acheteur de prendre en charge les éventuels travaux.

Une précédente étude (émanant de l'association DINAMIC) considérait début avril qu'une progression d'un rang de la performance énergétique d'un bien (de la classe D à la classe C par exemple) représentait une hausse de prix potentielle de +5%. Mais pour les vendeurs, au regard du coût des travaux à entreprendre, le jeu ne semble pas en valoir la chandelle.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page