Après les critiques, le diagnostic immobilier répond

04/06/2008 à 00:00 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le droit de réponse du diagnostic immobilier
Suite à de virulentes mises en causes, la profession du diagnostic immobilier souhaite apporter quelques réponses.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Suite à la publication la semaine dernière d'une enquête menée par l'UFC-Que Choisir, la profession du diagnostic immobilier a essuyé bon nombre de critiques. Un diagnostic DPE dont les résultats sont sujets à caution, une absence de tarification claire, la multiplication des cartes professionnelles pas toujours officielles et les relations ambigües qu'entretiennent certains diagnostiqueurs avec les agents immobiliers constituent les motifs d'inquiétude les plus importants soulevés par l'étude de l'association de consommateurs.

Tout en remerciant l'UFC-Que Choisir d'avoir pris l'initiative de ce rapport, la FNECI (le syndicat professionnel du diagnostic immobilier) réagit en reprenant chacun de ces points litigieux et en tentant désormais d'apporter un éclairage nouveau sur ces zones d'ombre.

Redorer le blason d'une profession naissante et manquant cruellement de cadres légaux, voilà donc la mission que la FNECI s'est attribuée. Une mission qu'elle souhaite d'ailleurs mener à bien en totale collaboration avec l'UFC-Que Choisir et les pouvoirs publics.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Après les critiques, le diagnostic immobilier répond

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Après les critiques, le diagnostic immobilier répond

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page