Une nouvelle identité pour le DPE

26/11/2013 à 15:44 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le DPE devient APE
Une nouvelle identité pour le DPE

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Afin de permettre la rénovation de 500.000 logements d'ici à 2017, le Plan Bâtiment Durable dirigé par Philippe Pelletier a mis sur pieds divers groupes de travail chargés d'explorer toutes les pistes de réflexion possibles. Dans un rapport remis récemment, l'un d'entre eux évoque ouvertement la nécessité de "réformer le DPE en profondeur".

Dans le cadre du Plan Bâtiment Durable, Jacques Chanut (Fédération française du bâtiment) et Raphaël Caustre (CLER - Réseau pour la transition énergétique) se sont penchés sur la pertinence d'une "obligation de rénovation énergétique dans le secteur résidentiel". Si au terme d'un rapport d'une cinquantaine de pages les auteurs semblent fermer la porte à une telle éventualité en concluant "qu'il n'existe pas d'accord sur la possibilité de mettre en œuvre une obligation généralisée de travaux", ils n'en livrent pas moins quelques pistes de travail intéressantes. Parmi celles-ci, le rapport propose notamment de faire évoluer le diagnostic de performance énergétique (DPE), voire même de le rebaptiser.

A l'instar de diverses publications parues depuis l'entrée en vigueur du DPE, le rapport remis par le groupe de travail fait état du "manque de fiabilité du diagnostic de performance énergétique" et considère comme nécessaire "la réforme en profondeur de cet outil pour créer un outil de référence « fiable »".

Le rapport préconise entre autre d'imposer "l'affichage des dépenses énergétiques en euros/m², de nature à favoriser l'émergence de la valeur verte" (au lieu du kWh/m² actuellement en vigueur), de définir un bouquet de travaux type que le diagnostiqueur pourra recommander à l'issue du diagnostic (recommandations classant ces travaux par ordre de priorité), mais aussi de rendre systématique une estimation du coût que de telles rénovations pourraient impliquer. Enfin, proposition est également faite d'instaurer un "renforcement du contrôle de réalisation des DPE".

Si les préconisations mentionnées ci-dessus n'ont rien de révolutionnaires, certaines ayant déjà fait l'objet de publications, le rapport étonne en revanche en évoquant une éventuelle rebaptisation du diagnostic. Le DPE pourrait ainsi laisser place à l'APE (Audit de performance énergétique). S'il faut en croire le document, plus qu'un simple changement de nom, le passage d'un diagnostic immobilier somme toute relativement commun à un audit avant et après travaux servirait "d'une part à identifier les écarts par rapport à des standards de consommation d'énergie, d'autre part à établir des recommandations en matière de travaux".

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page