Le DPE d'un logement n'intéresse pas les français

17/12/2014 à 15:05 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le DPE d'un logement n'intéresse pas les français
Le DPE d'un logement n'intéresse pas les français

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Bon nombre de Français n'accorderaient que peu d'importance au DPE de leur logement. C'est ce que révèle un récent sondage réalisé par Vivastreet Immobilier.

DPE : un français sur deux doute de son utilité

Ce sera sans doute une surprise pour certains mais, à l'heure où la transition énergétique occupe le devant de la scène, près d'un français sur deux ne se préoccuperait que très peu de la performance énergétique de son logement. Si son impact sur le secteur de l'immobilier, notamment sur le prix des logements, a fait l'objet de diverses études et n'est aujourd'hui plus à mettre en doute, le DPE ne semble donc pas encore avoir trouvé grâce aux yeux des particuliers. Ces derniers seraient ainsi 45% à ne pas prêter attention à la consommation ou à la classe énergétique d'un logement. Ils sont même 35% à pointer du doigt l'inutilité du DPE.

Travaux, prix, l'influence du DPE sur nos logements

Si de tels résultats traduisent la défiance entretenue par une partie de la population à l'égard du DPE (défiance alimentée par les nombreuses études mettant en cause sa fiabilité), les auteurs de ce sondage n'en restent pas moins relativement optimistes. Thierry Langlois, responsable de la branche immo de Vivastreet, retient donc surtout que plus de la moitié des français accordent de l'importance au DPE (une importance « moyenne » pour 25% d'entre eux et « grande » pour 30%). S'il admet que les locataires se sentent logiquement moins concernés que les propriétaires, le DPE reste pourtant une source d'information des plus appréciables qui permet par exemple, au travers des recommandations dressées par le diagnostiqueur, d'anticiper sur les éventuels travaux de rénovation à entreprendre.

« Il y a bien des raisons d'espérer car les propriétaires le prennent de plus en plus au sérieux, conscients qu'un mauvais diagnostic fera baisser le prix de leur bien. Plusieurs études ont montré que le diagnostic a un impact direct sur le prix, et vendeurs, acheteurs et professionnels n'hésitent pas à mettre ce point en avant pour peser dans la transaction », conclut Thierry Langlois.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page