Pratiques abusives : le diagnostic immobilier toujours dans l'oeil du cyclone

23/02/2012 à 11:27 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le diagnostiqueur immobilier est-il fraudeur ?
Pratiques abusives : le diagnostic immobilier toujours dans l'oeil du cyclone

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En termes de respect de la réglementation, les diagnostiqueurs immobiliers semblent encore avoir des efforts à faire. Si elle ne sera sans doute pas du goût d'une profession déjà mainte fois mise à mal, telle est pourtant la conclusion que l'on peut tirer du dernier bilan annuel transmis par la DGCCRF (Direction générale de la consommation, concurrence et de la répression des fraudes).

Rendu public le 14 février dernier, le bilan de la DGCCRF pour l'année écoulée met en lumière certaines pratiques abusives ayant cours en matière de diagnostic immobilier. En 2011, la DGCCRF a sensiblement accru sa surveillance des différents secteurs de l'immobilier (totalisant près de 7800 contrôles d'établissements). Concernant la seule profession de diagnostiqueur, cette vigilance s'est ainsi traduite par un nombre de contrôles significatif (559) mais a surtout permis de pointer du doigt une application de la réglementation somme toute relative.

Réalisez gratuitement votre devis de diagnostic immobilier

Sur les 559 professionnels visités par la DGCCRF, pas moins de 337 ont en effet présenté divers degrés d'infraction (soit 60,2%). Entre l'absence manifeste de certification, les pratiques abusives en matière de tarification ou encore le non-respect de leur devoir d'indépendance (indépendance vis-à-vis d'un mandataire, qu'il soit particulier ou agent immobilier), les diagnostiqueurs semblent donc une nouvelle fois occuper la place de mauvais élèves de l'immobilier.

Le diagnostic immobilier n'est toutefois pas le seul secteur d'activité incriminé par la DGCCRF. Totalisant 15,9% des plaintes des consommateurs, les travaux à domiciles et autres services » (dépannage, réparation, maçonnerie, plomberie, etc.) occupent ainsi le 3ème rang des activités générant le plus grand nombre de litiges. Si 2800 contrôles d'établissements ont été effectués en 2011, la DGCCRF note que ceux-ci ont notamment débouché sur 373 procès-verbaux, 846 rappels de réglementation et 121 procédures d'injonction administrative. S'il n'apparaît pas conséquent au regard du nombre de professionnels concernés, le volume d'infractions ainsi relevé incite toutefois la DGCCRF à souligner que « le secteur des travaux à domicile nécessite une surveillance renforcée ».

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Pratiques abusives : le diagnostic immobilier toujours dans l'oeil du cyclone

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Pratiques abusives : le diagnostic immobilier toujours dans l'oeil du cyclone

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page