Le diagnostic mérule bientôt obligatoire pour la vente d'un logement

06/08/2013 à 11:52 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le diagnostic mérule bientôt obligatoire à la vente
Le diagnostic mérule bientôt obligatoire pour la vente d'un logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Lorsque l'on évoque l'habitat insalubre, on imagine immédiatement un logement disposant d'une installation électrique dangereuse, d'un système de chauffage au gaz défectueux ou encore d'éléments de construction rongés par les termites. Ce ne sont pourtant pas là les seuls dangers menaçant nos habitations. Dans le cadre de la loi ALUR, un amendement a donc été adopté afin que le diagnostic immobilier d'état parasitaire (mérule) soit intégré aux diagnostics obligatoires à la vente.

Outre les désormais célèbres diagnostics amiante, plomb, électrique, gaz ou encore DPE, les propriétaires souhaitant vendre un logement devront très prochainement procéder à une nouvelle expertise immobilière : le diagnostic d'état parasitaire, plus communément appelé le diagnostic mérule. C'est en tout cas l'objet de l'amendement adopté le 24 juillet dernier dans le cadre du projet de loi ALUR (projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové).

Véritable « lèpre » des maisons, le mérule est un champignon qui, à l'instar des termites, colonise et fragilise progressivement les structures en bois d'un bâtiment. Pour la députée PS du Finistère, Chantal Guittet, à l'origine de cet amendement, « le diagnostic d'état parasitaire, tel qu'il est pratiqué aujourd'hui pour détecter le mérule, est superficiel et n'est concluant que lorsque le champignon est visible, ce qui indique que la dégradation de l'immeuble est déjà très avancée ».

Dans ce contexte, la députée estime qu' « un diagnostic de risque, en amont, est essentiel pour prévenir les incidences considérables financières, sanitaires et juridiques qui découlent de la présence de mérule dans l'habitat ». Limité aux seules zones à risque déterminées par arrêté préfectoral, un diagnostic faisant état de l'absence ou de la présence de mérule dans le bâtiment devrait donc bientôt être obligatoire lors de la vente d'un bien immobilier. Il faudra toutefois attendre le mois de septembre prochain et un nouvel examen parlementaire du projet de loi pour que cette proposition soit définitivement adoptée.

S'il permet d'éviter une éradication tardive du parasite qui peut bien souvent s'avérer longue et coûteuse, le diagnostic mérule ne concerne toutefois l'ensemble du parc immobilier, le champignon ne se développant qu'au sein de bâtiment extrêmement humides ou mal entretenu.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page