Les défaillances du diagnostic immobilier révélées

28/05/2008 à 00:00 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le diagnostic immobilier dans la tourmente
Si les diagnostics immobiliers obligatoires se multiplient, les professionnels chargés de les réaliser sont parfois sujets à caution. C'est en tout cas ce que révèle une enquête menée par l'UFC-Que Choisir.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après un rapport de la DGCCRF (direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes) en 2006, c'est au tour d'une étude publiée mardi 27 mai 2008 par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir d'épingler les professionnels du diagnostic immobilier.

L'enquête menée par l'association révèle notamment une tarification loin d'être uniforme suivant les sociétés contactées et les régions visées : « à la Rochelle de 395 à 560 euros, soit 42% d'écart, à Besançon de 271 à 410 euros, soit 51% d'écart ». En outre, la compétence et les pratiques de certains diagnostiqueurs peuvent sérieusement être sujettes à caution (diagnostic termite réalisé sans sondage, diagnostic plomb effectué à l'œil sans l'utilisation du détecteur, etc.). Enfin, et ce dysfonctionnement avait déjà été abordé dans le rapport de la DGCCRF, le secteur du diagnostic immobilier souffre d' « un grave problème de commissionnement : nombre de diagnostiqueurs rémunèrent les agents immobiliers, voire les notaires, qui leur apportent des clients ».

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Les défaillances du diagnostic immobilier révélées

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Les défaillances du diagnostic immobilier révélées

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page