L'amiante tuera 100.000 français d'ici à 2030

22/05/2015 à 11:35 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

L'amiante tuera 100.000 français d'ici à 2030
L'amiante tuera 100.000 français d'ici à 2030

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Face au danger que représente l'amiante, les européens ne sont pas tous logés à la même enseigne. Si l'on en croit l'OMS, un tiers d'entre eux y sont en effet toujours exposés.

L'amiante tue 15.000 européens chaque année

Si en France le gouvernement planche actuellement sur les décrets devant rendre le diagnostic amiante obligatoire en cas de location d'un logement, certains pays européens continuent d'appliquer une politique relativement laxiste face au danger que représente ce matériau encore largement utilisé dans la construction immobilière et pourtant hautement cancérigène. Alors que pas moins de 38 états européens (dont la France) ont banni l'amiante comme matériau de construction et ce, depuis 1997, 15 continuent pour leur part à fermer les yeux sur cette menace sanitaire. De quoi inquiéter l'Organisation Mondiale de la Santé qui tire aujourd'hui la sonnette d'alarme. Dans un rapport remis récemment, l'OMS évalue à plus de 300 millions le nombre d'européens encore actuellement exposés à ce matériau potentiellement mortel. « Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre près de 15.000 vies chaque année en Europe, surtout des travailleurs, en raison des maladies causées par une exposition à l'amiante. Chaque décès de ce type peut être évité », lance ainsi Zsuzsanna Jakab, Directrice régionale de l'OMS pour l'Europe.

Amiante : la France n'est pas épargnée

Si la France n'est pas directement visée par le rapport de l'OMS, l'amiante n'en constitue pas moins une source de préoccupation toujours d'actualité. Chaque année dans l'hexagone, cette dernière serait ainsi directement responsable d'un nombre de cancers que l'Institut nationale de veille sanitaire (Invs) évalue entre 2200 et 5400. Conscients du problème, les pouvoirs publics envisagent certes d'abaisser le taux d'amiante dans l'air déclenchant les procédures de traitement mais pour certains observateurs, le mal est déjà fait puisque les cancers dus à l'amiante ne se déclarent généralement que plusieurs dizaines d'années après l'exposition. De fait, l'Invs estime qu'en France, près de 100.000 personnes mourront à cause de l'amiante d'ici à 2030.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page