Etiquette DPE : peut mieux faire

14/05/2013 à 14:13 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Etiquette DPE : peut mieux faire
Etiquette DPE : peut mieux faire

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Dans une récente étude menée auprès des agences immobilières, la CLCV note que si l'affichage de l'étiquette DPE semble enfin se généraliser dans leurs vitrines, ce n'est toujours pas le cas en ce qui concerne les annonces présentes sur internet.

Depuis le 1er janvier 2011, chaque annonce immobilière, qu'elle soit diffusée en agence, dans la presse ou sur internet, doit permettre aux éventuels acquéreurs de se faire une idée des performances énergétiques du logement en indiquant obligatoirement son étiquette DPE (ou étiquette énergétique). Une obligation qui peine encore aujourd'hui à se voir appliquée même si de sérieux efforts semblent avoir été faits du côté des agences.

Comme il y a deux ans, la CLCV (Consommation, Logement et Cadre de vie) s'est penchée sur la façon dont est respecté cet affichage obligatoire du DPE. Si le constat se révèle moins amère qu'en 2011, les conclusions de l'étude n'ont toutefois pas de quoi satisfaire pleinement l'association de défense des consommateurs. Des progrès significatifs ont certes été observés sur le terrain (dans les 937 agences visitées, 85% des annonces mentionnaient ainsi l'étiquette énergétique du logement), la CLCV aurait aimé qu'il en aille de même sur internet.

C'est en effet du côté de la toile que le bât blesse. Après avoir visionné quelques 4262 annonces diffusées sur quatre sites spécialisés différents, l'association ne peut que se rendre à l'évidence : le chemin est encore long avant que l'étiquette énergétique ne s'impose complètement sur le net. Si 20% des annonces en ligne intégraient l'affichage du DPE en 2011, elles sont aujourd'hui toujours moins de la moitié (43%) à se conformer à la réglementation en vigueur. « A l'heure du développement des outils informatiques, on ne saurait accepter qu'un consommateur ait une information tronquée uniquement parce qu'il a recouru à Internet », déclare la CLCV.

Par voie de communiqué, l'association demande que des sanctions financières de 1ère catégorie (38 euros par manquement constaté) soient appliquées en cas d'absence d'étiquette énergétique dans les annonces et que, « de manière générale, le défaut de communication du DPE, tant à la vente qu'à la location, soit expressément sanctionné par les textes ».

Déterminez dès à présent les diagnostics immobiliers que vous devez obligatoirement réaliser.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Etiquette DPE : peut mieux faire

Noter cet article :

4 1

Par rafalinette -

que des histoires de fric,quand on sait que le diagnostic peut être périmé a la vente,je pense que là,il est obligatoirement fait,et que l'acheteur sait ce qu'il achète,le net ne vend pas,jamais le bien n'est vendu sans une visite de l'acheteur,déja une bonne étiquette sur les produits de consommation courante,ce serait une véritable action

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Etiquette DPE : peut mieux faire

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page