Logement et performance énergétique : les objectifs du Grenelle seraient irréalisables

24/11/2011 à 11:37 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Energie : les objectifs du Grenelle sont irréalisables
Logement et performance énergétique : les objectifs du Grenelle seraient irréalisables

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Doit-on s'attendre à une politique encore plus stricte en ce qui concerne les économies d'énergie ? Si de nouvelles mesures destinées à réduire notre consommation énergétique, notamment dans l'immobilier, ne sont pas encore à l'ordre du jour, une étude dévoilée ce lundi 21 novembre 2011 note que les dispositions prises par le gouvernement en la matière ne suffiront pas à atteindre les objectifs visés par le Grenelle de l'environnement.

Une consommation de chauffage réduite de 38% d'ici à 2020 et des émissions de CO2 divisées par quatre en 2050, voilà à quoi s'est engagé le gouvernement en validant les directives établies par le Grenelle de l'environnement. A en croire le Centre international de recherche sur l'environnement et le développement (Cired), ces objectifs jugés jusqu'à présent « ambitieux » apparaissent désormais irréalisables.

Evaluez la performance énergétique de votre logement grâce au diagnostic DPE

Dans un rapport commandé par le CGDD (Commissariat général au développement durable) et rendu public ce lundi, le Cired observe en effet qu'en l'état actuel des choses, l'ensemble des mesures prises par le gouvernement ne laisserait espérer qu'une diminution de 8,5% de notre consommation énergétique pour 2050. Selon l'étude, « c'est très légèrement mieux que dans un scénario de référence sans aucune politique énergétique (- 7 %), mais cela reste loin de l'objectif "Grenelle -38 %" ».

Outre le développement d'un diagnostic de performance énergétique (DPE) encore perfectible, le gouvernement a pourtant mis en place un certain nombre de dispositifs destinés à oeuvrer dans ce sens. La nouvelle Réglementation Thermique (RT 2013) est d'ores et déjà entrée en vigueur, l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) continue de financer les travaux de rénovation énergétique au sein de nos logements et le crédit d'impôt développement durable, bien que passablement revu à la baisse par les lois de Finance successives, permet toujours de réduire ses impôts.

Si leur intérêt écologique n'est pas remis en cause, ces mesures restent insuffisantes au regard des objectifs fixés par le Grenelle. Pour le Cired, la faute en revient partiellement aux particuliers eux-mêmes. De l'avis de Philippe Quirion, co-auteur de l'étude, « améliorer l'efficacité énergétique d'un logement, en l'isolant ou en installant une chaudière plus performante, entraîne une hausse du chauffage chez une partie de la population ». Cette propension à se chauffer plus annulerait ainsi une part conséquente des économies d'énergie réalisées grâce aux différentes mesures (jusqu'à 50%).

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Logement et performance énergétique : les objectifs du Grenelle seraient irréalisables

Noter cet article :

Par Willy FURTER -

Un manque d'information sur la capacité du soleil et de la pluie à assurer la climatisation des logements est en grande partie la cause du peu d'engagements des propriétaires à se lancer dans des travaux d'économie d'énergie

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Logement et performance énergétique : les objectifs du Grenelle seraient irréalisables

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page