Diagnostic immobilier : un français sur trois en mal d'isolation

07/04/2014 à 16:31 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Diagnostic immobilier : un français sur trois en mal d'isolation
Diagnostic immobilier : un français sur trois en mal d'isolation

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si certains se demandent dans quelles mesures les ministres du Logement (Sylvia Pinel) et de l'Ecologie (Ségolène Royal) fraîchement nommées, poursuivront les efforts entamés en matière de rénovation énergétique du parc immobilier, en 2013 les français semblent avoir été de plus en plus soucieux des performances de leur logement, notamment en terme d'isolation.

L'écologie subit elle aussi les affres de la crise

Si la prise de conscience des Français en matière de protection de l'environnement n'est plus à démontrer et progresse d'année en année, une récente étude émanant du Commissariat Général au Développement Durable note qu'en cette période de crise, "les Français se montrent plus réservés que par le passé quand il s'agit de modifier leur mode de vie en adoptant des pratiques respectueuses de l'environnement".

L'isolation : un problème pour un français sur trois

Alors que les préoccupations d'ordre économiques ont donc logiquement pris le pas sur les considérations écologiques, ces deux problématiques semblent toutefois se rejoindre au sein d'un sujet de prédilection des français : le logement. Lorsqu'on les interroge sur la performance énergétique de leur lieu de vie, les ménages sont ainsi un tiers (33%) à juger l'isolation de leur logement insuffisante. D'éventuels travaux permettant d'atteindre une certaine efficacité énergétique sont en outre considérés comme nécessaires par 38% des sondés. Une volonté certes louable mais qui ne résiste pas à la crise et accuse par conséquent un repli de 5 points sur les cinq dernières années. Concrètement, ce sont les ménages les plus jeunes (30-39 ans) qui semblent manifester l'intérêt le plus soutenu pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Enfin, l'étude souligne également que "les comportements en matière d'économie d'énergie sont moins déterminés par un effet générationnel que par un ancrage culturel et territorial. Ainsi, il apparaît que les ménages de l'agglomération parisienne sont beaucoup moins nombreux que ceux résidant hors des grandes agglomérations à ajuster systématiquement le niveau de température de leur logement pour réduire leur consommation".

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page