Diagnostic immobilier : les dessous d'une profession en crise

20/12/2012 à 16:58 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Diagnostic immobilier : les dessous de la profession
Diagnostic immobilier : les dessous d'une profession en crise

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Etape désormais fondamentale de toute transaction immobilière, la réalisation de diagnostics immobiliers fait partie intégrante de ce secteur d'activité depuis maintenant plus de quinze ans. Répondant à un besoin d'information en ce qui concerne nos logements, la profession de diagnostiqueur semble toutefois devoir aujourd'hui faire les frais de sa relative jeunesse.

Si le nombre de professionnels n'a cessé de croître depuis 1996 et l'entrée en application du premier diagnostic immobilier (le diagnostic loi Carrez), ces derniers voient à présent le poids de la crise immobilière peser sur leurs épaules. Selon le cabinet Xerfi, la profession de diagnostiqueur immobilier a ainsi accusé une baisse de son chiffre d'affaire de l'ordre de 3% en 2012 et pourrait de nouveau être confrontée à un repli estimé à 4% en 2013. Une activité évidemment mise à mal par les difficultés que rencontre actuellement le marché de l'immobilier mais pas seulement.

En effet, s'ils furent nombreux à considérer le diagnostic immobilier comme un créneau porteur d'espoir, certains petits professionnels ont aujourd'hui de plus en plus de mal à maintenir leur entreprise à flot. La faute à l'incessante accumulation de diagnostics obligatoires impliquant notamment l'acquisition de matériel toujours plus coûteux mais également aux sociétés leader de ce secteur, véritables ogres, qui s'accaparent la majeure partie du marché à coup de tarifs agressifs (tarifs allant bien souvent de pair avec des prestations de moindre qualité).

Il faut dire qu'avec pas moins de neufs expertises obligatoires pour finaliser la vente d'un bien immobilier (amiante, plomb, gaz, électricité, DPE, ERNT, termites, loi Carrez, assainissement), la réalisation des diagnostics représente aujourd'hui un budget sur lequel les particuliers portent un oeil attentif.

Une situation délicate donc pour ces professionnels que n'arrangent en rien les récentes enquêtes pointant du doigt leur manque de compétence et de formation. Espérons que les mesures prévues à ce sujet par le gouvernement pour cette année 2013, dont notamment une formation continue plus étoffée, sauront combler le manque de crédibilité dont souffre actuellement ce secteur d'activité.

Vous souhaitez approfondir ce sujet ? Retrouvez sur son blog l'analyse détaillée de Solveig Thudor.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Diagnostic immobilier : les dessous d'une profession en crise

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Diagnostic immobilier : les dessous d'une profession en crise

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page