Diagnostic immobilier : le radon pousse une famille dehors

28/03/2014 à 15:50 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Diagnostic immobilier : le radon pousse une famille dehors
Diagnostic immobilier : le radon pousse une famille dehors

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Facultatif, le diagnostic radon est une expertise immobilière visant à identifier la présence éventuelle de ce gaz dérivé de l'uranium au sein d'une habitation. S'il reste pour encore relativement méconnu, le radon n'en est pas moins nocif. Une dangerosité dont une famille de la Haute-Vienne a récemment fait les frais.

Le radon : un danger trop souvent ignoré

Les particules pouvant affecter dangereusement l'air intérieur d'un logement sont aussi diverses que variées. Si l'on évoque le plus souvent l'impact sanitaire des molécules pouvant être libérées par les différents produits d'entretien, l'air que l'on respire peut parfois être vicié de façon bien plus insidieuse. Emanant du sol sur lequel est bâti le logement, le radon est une source de pollution à ne pas négliger, comme l'a appris à ses dépens une famille de Bessines-sur-Gartempe.

Une famille relogée, des enfants potentiellement exposés

Exerçant l'activité de garde d'enfants depuis 2000, cette famille a dû quitter son domicile pour être relogée. La découverte d'une concentration importante de radon a en effet rendu le logement inapte à être occupé. S'il se dilue naturellement et relativement facilement dans l'air extérieur, ce gaz peut en revanche se révéler extrêmement nocif dans l'environnement confiné que peut représenter un logement. Or, si l'on en croit l'Agence régionale de la santé (ARS), les résultats du diagnostic réalisé ici font état de niveaux "significativement supérieurs aux valeurs maximales observées" en temps normal.

Informés dès le 10 mars dernier et face au risque sanitaire encouru par les personnes ayant fait l'objet d'une exposition prolongée, les pouvoirs publics ont engagé une enquête administrative et devraient rapidement contacter les quelques seize familles dont les enfants ont pu être exposés.

Une situation anormale

Selon les premiers éléments, il semblerait que ces fortes doses de radon émaneraient de résidus de minerais d'uranium dont seraient composés les remblais sur lesquels la maison a été érigée. Si cette région au sol riche en uranium a pendant de nombreuses années été le théâtre d'une intense activité minière, l'ARS souligne que "la présence de tels résidus en dehors des sites miniers et des lieux de stockage autorisés est tout à fait anormale et contraire à la réglementation".

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page