Diagnostic immobilier : fronde des professionnels

03/04/2012 à 11:39 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Diagnostic immobilier : fronde des professionnels
Diagnostic immobilier : fronde des professionnels

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les diagnostiqueurs immobiliers ne sont pas contents et ils ont du mal à le faire savoir. Une vingtaine d'entre eux est allée manifester sous les fenêtres du ministère du Logement le 29 mars dernier pour faire entendre leur voix.

Ils avaient répondu à l'appel de la FNECI (Fédération du Diagnostic du Bâti) qui s'oppose à la nouvelle réglementation en vigueur depuis février 2012, concernant le diagnostic immobilier.

Cette nouvelle réglementation se veut plus stricte envers la profession de diagnostiqueur immobilier pour éviter les dérives et les abus qui existent dans cette profession. En effet, les associations de consommateurs avaient déjà dénoncé un manque de transparence sur les tarifs pratiqués et des résultats qui pouvaient variés pour un même diagnostic de performance énergétique (DPE en fonction des diagnostiqueurs.

C'est donc pour renforcer la formation des professionnelles que la nouvelle réglementation a été mise en place. Elle prévoit que les diagnostiqueurs déjà certifiés depuis 2007 doivent repasser leurs examens théoriques et pratiques et ceux même en ayant 5 ans de pratiques professionnelles. De plus, pour préparer ces examens ils devront suivre une formation de plus de 15 jours et les professionnels devront repasser ces mêmes examens au bout de cinq ans pour garder leur certification.

Envie de connaître la performance énergétique de votre logement ?Demandez un devis gratuit de diagnostic immobilier

Cette mesure, la FNECI la chiffre à un an de salaire par diagnostiqueur. « Cette année le ministère du Logement oblige les diagnostiqueurs à s'acquitter d'un nouveau ticket d'entrée : 7 000 ¤ de formation préalable et 8 500 ¤ de nouveaux examens de certification pour chaque diagnostiqueur », s'insurge Jean-Pierre Molia, Président de la FNECI.

Il craint surtout que cette réforme fasse disparaître 50% des entreprises de diagnostics immobiliers qui ne pourront plus payer.

Pour les professionnels non seulement, cette nouvelle réglementation va nuire aux diagnostiqueurs immobiliers mais elle aura aussi des conséquences sur les particuliers. En effet, les diagnostiqueurs risquent de répercuter le prix de ces formations dans leurs prestations.

La FNECI a donc sollicité une audience auprès du ministre délégué au Logement, Benoist Apparu pour exposer ces inquiétudes et proposer ces solutions : une certification sur 10 ans, un contrôle continu des professionnels déjà certifié et une formation continue pour les diagnostiqueurs immobiliers.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Diagnostic immobilier : fronde des professionnels

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Diagnostic immobilier : fronde des professionnels

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page