Cécile Duflot milite pour les détecteurs de fumée

04/04/2013 à 12:08 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Cécile Duflot milite pour les détecteurs de fumée
Cécile Duflot milite pour les détecteurs de fumée

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si l'arrêté déterminant les modalités d'installation des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée au sein de nos logements n'a été que récemment publié au Journal Officiel (le 14 mars dernier), un week-end de Pâques particulièrement meurtrier a poussé Cécile Duflot, la ministre du Logement, à rappeler l'importance d'équiper chaque habitation de dispositifs de sécurité et ce, avant même l'échéance de 2015.

Pour la ministre du Logement, les détecteurs de fumée ont un rôle crucial à jouer en matière de prévention des risques d'incendies. Ces derniers devant obligatoirement équiper chaque logement d'ici au 8 mars 2015, Cécile Duflot a en effet appelé les ménages français à faire preuve de bon sens en devançant cette date fatidique. Si la loi rendant obligatoire l'installation de DAAF date du mois de mars 2010, deux ans auront toutefois été nécessaires pour que l'arrêté en précisant les ultimes modalités soit publié. Si l'on peut s'interroger sur les lenteurs législatives de ce dossier, il est regrettable de constater qu'il aura fallu un week-end de Pâques tragique (durant lequel deux incendies auront coûté la vie à 8 personnes) pour qu'enfin un membre du gouvernement, en l'occurrence Cécile Duflot, prenne position sur le sujet.

Le 2 avril dernier, la ministre du Logement a ainsi rappelé que l'objectif du gouvernement « est de diviser par deux le nombre des victimes d'incendies, en particuliers d'incendies domestiques », précisant qu' « aujourd'hui il y a près de 250.000 incendies par an. De 600 à 800 personnes perdent la vie chaque année ». A titre plus personnel, Cécile Duflot a déclaré vouloir élever la prévention des incendies au rang de cause nationale. Cela passera évidemment par l'obligation d'équiper chaque logement de détecteurs de fumée mais pas seulement.

Dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments, la ministre entend ainsi qu'une attention toute particulière soit portée sur la rénovation électrique. De l'avis de l'association Promotelec, le mauvais état ou le disfonctionnement d'une installation électrique sont en effet à l'origine de 25 à 30% des incendies recensés chaque année. Plus inquiétant encore, une enquête TNS Sofrès portant sur la réalisation des diagnostics électriques pointe du doigt l'insécurité flagrante affichée par bon nombre de logements vendus (seuls 29% disposeraient ainsi d'une installation totalement conforme aux normes de sécurité en vigueur). Face à un tel constat, Cécile Duflot a notamment évoqué l'extension éventuelle du diagnostic électrique aux parties communes des immeubles.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Cécile Duflot milite pour les détecteurs de fumée

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Cécile Duflot milite pour les détecteurs de fumée

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page