C'est aussi la crise pour le diagnostic immobilier !

13/12/2012 à 17:44 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

C'est aussi la crise pour le diagnostic immobilier !
C'est aussi la crise pour le diagnostic immobilier !

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

C'est l'effet ricoché ou l'effet papillon... le deuxième effet "kiss cool" pour ceux qui ont (encore) de l'humour...bref, la crise de l'immobilier n'aura épargné personne en 2012 et la filière des diagnostics immobiliers annonce elle aussi ses mauvais chiffres en cette fin d'année.

Selon l'institut Xerfi, la profession des diagnostiqueurs, devrait annoncer une baisse de son chiffre d'affaire de l'ordre de -3% en 2012.
Malheureusement, les prévisions pour 2013 sont encore plus mauvaises et l'Institut d'Études Économiques s'attend à un nouveau recul de 4% pour l'année prochaine.
Cette baisse serait directement liée à la chutes des ventes dans l'immobilier ancien mais pas seulement.
Le nombre croissant de sociétés dans la filière et la concurrence des grands groupes a eu pour conséquence une baisse des prix des prestations. Face aux grandes enseignes qui peuvent casser les coûts, les petits professionnels indépendants, ont du mal à suivre.
Pour eux, le choix devient cornélien: Soit ils alignent leurs tarifs sur les leaders et travaillent à perte, soit ils rognent sur la qualité de leur prestation.
C'est précisément cette dernière qui est mise en cause pour expliquer la baisse du chiffre d'affaire de la profession.
L'image et la réputation de la profession de diagnostiqueur immobilier a été salie par de nombreux scandales ces derniers temps: Corruption, copinage avec les agences immobilières, pots de vin, mais aussi diagnostics bâclés ou manque de compétence obligeant à reconnaître un certain manque de fiabilité dans bon nombres de diagnostic exécutés.

En attendant que les autorités décident d'encadrer plus sévèrement l'accès à la profession pour nettoyer un secteur surchargé où diplômes et compétences manquent de plus en plus à l'appel, les diagnostiqueurs ont quelques solutions pour survivre à cette crise qui les menace un peu plus chaque jour.

Il faut savoir que depuis juillet 2012, le DPE est obligatoire dans les centres commerciaux et dans les co-propriétés de moins de 50 lots, la réalisation d'un DPE collectif doit être établie avant 2017.
Enfin, avec l'entrée en vigueur de la RT 2012, les professionnels en mesure d'investir dans le matériel adapté, pourront ajouter à leur activité, l'attestation finale de prise en compte et le test d'infiltrométrie.
Rappelons que le matériel nécessaire au diagnostiqueur est lourd en investissement et qu'une fois de plus, ces nouvelles ouvertures de marché risquent bien de n'être favorables qu'aux plus gros.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

Diagnostic immobilier - C'est aussi la crise pour le diagnostic immobilier !

Noter cet article :

3 5

Par pascal85 -

Bonjour
Lorsqu'on sait que c'est Pole Emploi qui orientait vers le métier du diagnostic les personnes ayant besoin de reconversion, on est sérieusement en droit de se poser la question de la pertinence des choix des candidats.
La crise aidant, il y a beaucoup heureusement moins de création de cabinets. Mais le mal est fait et beaucoup (trop) se sont montés grace au FONGICIF qui leur a payé les formations / certifications, mais sans rien connaitre du Bâtiment.
Or, qu'on le veuille ou non, un diagnostic est une inspection sur un bâtiment et si on n'a aucune connaisance en la matière, je ne vois pas comment on peut prétendre se lancer dans le métier.
La qualité des diagnostics est aussi à rapprocher des tarifs indignement trop bas. La liberté des tarifs, c'est une bonne chose pour le vendeur qui peut avoir une prestation peu coûteuse, mais ça devient franchement problématique quant à la crédibilité de l'information qui est transmise à l'acquéreur.
Après les différents articles à charges sur la profession, le législateur a renforcé les pré-requis pour accéder au DPE. Cela va fortement limiter ceux qui croient encore qu'il s'agit d'un "juteux business".
Reste que les opérateurs qui travaillaient mal, vont continuer à le faire parce qu'aucune instance n'a en charge de faire la police et qu'un litige est très long à traiter.
Hauts les coeurs et Bonne année 2013 !

Lire la suite

Par vatubien -

J'ai pu vivre de près plusieurs DPE !!!!! Consternant car pour l'essentiel les "diagnostiqueurs" n'ont que quelques informations, limitées à la consommation de fioul,de gaz ou d'électricité des 3 dernières années. Mais aucune information sur l'occupation réelle des logements, ou sur l'usage de sources de chaleur telles que poêles au bois ou charbon, radiateurs électriques d'appoint etc .... De sorte que les factures communiquées peuvent être largement mises en question.... si l'acheteur d'un logement veut une température de 23° dans toutes les pièces alors que le vendeur la limitait à 20° dans la moitié des pièces et ne chauffait pas les autres ....... il y aura des surprises ......En tout état de cause, l'indice A, B, C .... peut ne rien indiquer sur les quaités thermiques réelles d'un logement. Et cette inconsistence a été rendue obligatoire !!!!!!

Lire la suite

Par éalor? -

et pour les particuliers ça veut dire quoi?

Lire la suite

Par pigeon -

il est tres difficile aujourd hui de payer toujours plus d impots et de taxes
et de faire faire des dianostiques ou prendre l argent on ne sait meme pas si demain on nous rabottera pas nos retraites alors le dianostiques !!!!!!!!

Lire la suite

Par biptop -

vous n'avez pas oublié un "0".Il faudrait plutôt lire -30% de CA .-3% en pleine crise c'est pas sérieux!

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - C'est aussi la crise pour le diagnostic immobilier !

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page