Affichage DPE sur les annonces : la Fnaim ne décolère pas

14/04/2015 à 12:08 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Affichage DPE sur les annonces : la Fnaim ne décolère pas
Affichage DPE sur les annonces : la Fnaim ne décolère pas

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Face aux manquements de certaines agences immobilières, notamment en matière d'étiquette DPE, le président de la Fnaim entend faire le ménage au sein de la profession.

L'étiquette DPE peine à s'imposer sur les annonces immobilières

Le 18 novembre 2014, la DGCCRF publiait un rapport accablant sur les pratiques commerciales des agences immobilières sur internet. La direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes estimait alors que « le taux d'anomalies dépasse les 60 % » et que les défaillances relevées sur internet se révèlent être les mêmes que celles constatées au sein des agences « physiques ». Parmi ces manquements, la DGCCRF pointait notamment du doigt l'affichage erroné (voire absent) de l'étiquette énergétique sur bon nombre d'annonces immobilières. Réagissant à la publication de ce rapport, le président de la Fnaim n'avait alors pas mâché ses mots, estimant qu'il s'agissait là d'une « désinformation très grave ». Mettant en avant l'influence d'un bon DPE sur le prix d'un logement, Jean-François Buet expliquait que « la non-indication du diagnostic de performance énergétique (DPE) est assez courante. Cela signifie souvent que le propriétaire attend que le bien soit loué ou vendu pour lancer ce coûteux diagnostic, or acheter un bien avec un DPE de classe A ou de classe G change complètement la donne pour le particulier ».

L'affichage du DPE : le cheval de bataille de la Fnaim

Le temps ne semble pas avoir altéré la détermination du président de la Fédération nationale de l'immobilier. En effet, quatre mois après, une enquête menée par la CLCV replaçait sous le feu des projecteurs les agents immobiliers et leur propension à se livrer à des pratiques abusives. Si l'étude dévoilée fin mars portait principalement sur les honoraires des agences, elle constitua toutefois pour Jean-François Buet l'occasion idéale d'aborder une nouvelle fois le problème de l'étiquette DPE.

Les agents immobiliers veulent faire le ménage dans leurs rangs

Dans un entretien accordé au Figaro, il a ainsi souligné « le manque d'informations obligatoires pour le consommateur » dont souffrent bon nombre de vitrines d'agences. « Je vois encore, par exemple, trop de mentions «DPE en cours», alors que le diagnostic de performance énergétique est obligatoire » lance-t-il ainsi. S'il ne décolère pas devant l'insuffisance de ces brebis galeuses jetant l'opprobre sur toute une profession, le président de la Fnaim entend bien prendre les dispositions qui s'imposent pour améliorer la situation. « C'est à nous de faire le ménage chez nous […] et c'est pour cela que nous avons souhaité rendre la formation continue obligatoire et élaborer un code d'éthique », précise-t-il.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Le diagnostic immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Partagez
cette
page